Trucs et astuces pour fabriquer son compost

Faire son propre compost est actuellement, devenu écolo et très tendance dans le monde entier. En effet, le but, c’est e préserver l’environnement tout en permettant à chaque être humain d’améliorer en même temps la décoration dans leur jardin. En effet, le jardin est un lieu où il y a beaucoup de résidus. Il y a comme exemple, les feuilles mortes, les déchets ainsi que tous les autres produits utilisés lors des entretiens et du nettoyage. En ce moment, le compost est conseillé à chaque propriétaire. Ce concept a comme principal rôle de permettre aux jardiniers et aux propriétaires de transformer les résidus ainsi que tous les déchets en compost. Vous aussi, vous avez la possibilité de fabriquer par vous-même le compost de votre jardin. Mais comment s’y prendre ? Que faut-il éviter ?  Et quelles sont les étapes à suivre pour réussir ?

Que faut-il savoir avant de réaliser un compost ?

Les méthodes sont diversifiées, mais le principe reste le même. Il faut dire que tout commence par la fabrication d’un bac. Souvent, les propriétaires préfèrent un bac disposant d’un couvercle. Le but est que cela puisse protéger et préserver les différents résidus. Toutefois, il est essentiel que les résidus soient en contact avec le sol et la terre. Dans la plupart des cas, les propriétaires y déversent tous les éplucheurs venant de la cuisine ainsi que les résidus organiques du jardin. Cependant, il est important d’utiliser un broyeur électrique. Sachez que plus le /est de bonne qualité, plus, vous ne courez plus le risque d’avoir de mauvaises surprises. De plus, il peut durer pendant plus de 6 mois, tout ne dépend que l’entretien et de la composition. Il faut éviter que le compost soit trop humide, trop sec, ou même trop malodorant.

Comment se déroule le compostage ?

Effectivement, le compostage ne doit pas être fait au hasard. Il est indispensable que quelques semaines après la composition, il faut vérifier l’état de l’aération ainsi même que l’emplacement et l’humidité du compost. Si par exemple, vous sentez une odeur désagréable. Dans la plupart des cas, le compost peut sentir l’œuf pourri, il est certain qu’il s’agit d’un manque d’air ou qu’il y a trop de matières végétales dans le bac. Par contre, s’il n’y a aucune odeur, il peut s’agir d’un manque d’humidité. Sur ce, il faut arroser les déchets. Sachez qu’après 10 semaines environ, il est probable que le feutrage blanc apparaisse déjà. Selon les spécialistes, c’est à ce moment que les cloportes se forment. C’est pour cette raison même que le compost commence à prendre sa forme. C’est seulement un an après le compostage qu’il commence à perdre les microbes. La plupart des propriétaires en utilisent pour la plantation.

Quelques gestes à adopter pour avoir un meilleur compost

Si vous voulez garantir la qualité du compost de votre jardin, vous pourrez certainement adopter quelques gestes. Tout d’abord, les végétaux que vous alliez verser dans le bac ne doivent pas dépasser de 15 cm. Cela permet une décomposition rapide et efficace. De même avec les autres déchets. Pour les résidus secs, préférez les humidifier avant de les mettre dans le bac. Ensuite, si vous en avez la possibilité, ajoutez toujours de la consoude ainsi que des petites orties dans votre compost. Cela facilite également la décomposition. Quoi qu’il en soit, ayez toujours l’habitude de regarder et de vérifier l’état de votre compost. À tout moment, même si vous aviez suivi les démarches nécessaires, il se peut qu’il y ait des mauvaises surprises. Apprenez aussi à demander l’avis de vos voisins et de vos proches. Et le plus important, c’est de ne pas utiliser des produits spécifiques pour accélérer la décomposition.

Les couches lavables, l’alternative écolo et non toxique
Peut on faire confiance aux produits bio de supermarché ?