Ce qu’il faut savoir sur l’autoconsommation avec vente de surplus

autoconsommation

L’autoconsommation avec vente de surplus est un processus qui consiste à consommer une partie de l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques et à vendre le surplus. Avant de vous lancer dans ce projet d’autoconsommation énergétique, lisez cet article. Vous y trouverez tout ce qu’il faut savoir sur l’usage personnel et la revente d’énergie verte.

Qu’est-ce que l’autoconsommation avec vente de surplus ?

L’autoconsommation avec vente du surplus désigne un système d’exploitation de l’énergie produite par les panneaux solaires. Une part non négligeable est utilisée au même endroit où les modules photovoltaïques sont installés. Tout ce qui reste est revendu à des tiers. La revente d’électricité consiste à injecter le surplus dans le réseau de distribution local. La quantité sacrifiée est utilisée par les bâtiments à proximité et les maisons voisines. 

Même si cette opération est répandue, certains propriétaires, ayant opté pour une installation photovoltaïque, ne produisent pas assez pour pratiquer la vente de surplus et se contentent de l’autoconsommation.

Les avantages de l’autoconsommation avec vente de surplus

Les avantages économiques et écologiques du panneau solaire ne sont plus à prouver. Il convient toutefois de s’interroger sur les véritables bénéficies de valoriser le surplus d’énergie produite dans le cadre d’un projet d’autoconsommation.

Le surplus est très probable

Avouons qu’il n’est pas évident de faire coïncider la quantité d’électricité produite avec les besoins exacts de son foyer ! Il serait donc irrationnel d’envisager un taux d’autoconsommation supérieur à 70%. Vous pouvez certes sous-dimensionner votre installation photovoltaïque, mais cela ne vous permet pas de consommer toute la production. Avec ce surplus, vous n’aurez d’autre choix que de vendre l’électricité : une simple question de bon sens !

Une manière de mieux rentabiliser les panneaux

Il est clair que les panneaux photovoltaïques représentent un grand investissement. Il faut donc tout mettre en œuvre pour l’amortir au plus vite. Vendre l’électricité, plutôt que de la réinjecter gratuitement dans le réseau local est une démarche fort profitable. D’une part, l’électricité produite chez vous va disparaître de votre facture énergétique. D’autre part, le surplus vous permet de dégager des revenus supplémentaires.

Participer au projet de développement des énergies renouvelables

En faisant appel à un professionnel comme edf enr pour installer des panneaux photovoltaïques, vous contribuez déjà à la transition énergétique. Cette contribution est d’autant plus grande lorsque vous décidez de revendre le surplus à un fournisseur d’électricité. Ainsi, vous œuvrez en faveur des énergies vertes et augmentez le taux d’énergies renouvelables sur le territoire Français.

Une exonération fiscale

Vous pouvez bénéficier d’une exonération d’impôt sur les gains obtenus en vendant de l’énergie solaire. Ces réductions fiscales sont appliquées lorsque vous vendez la totalité de votre production ou le surplus après autoconsommation.

Les conditions pour pouvoir vendre le surplus

Pour pouvoir vendre le surplus d’électricité, vous devez installer des panneaux assez puissants pour produire plus que le taux d’électricité requis pour votre consommation personnelle. Ainsi, inutile d’envisager la revente si vous avez un ou deux modules solaires uniquement. En règle générale, à partir de quatre panneaux photovoltaïques, vous pouvez vous lancer dans ce projet, à condition que les installations soient supérieures à 3 kWc. Pour pouvoir faire des économies grâce au photovoltaïque, vos habitudes de consommation doivent être raisonnables.

Un contrat de Raccordement, d’Accès et d’Exploitation auprès d’Enedis est obligatoire pour valoriser votre surplus de production et vendre l’électricité. Cela vous garantit le droit d’injecter l’énergie restante dans le réseau grâce au système d’obligation d’achat mis en vigueur. Même si vous pouvez vendre sans passer par ce dispositif, il est vivement conseillé d’étudier le sujet avec beaucoup de précaution et de comprendre les conditions d’éligibilité appliquées.

L’obligation d’achat permet d’obtenir des subventions et une prime à l’investissement ; des aides mises en place par l’État pour inciter les Français à adopter l’énergie verte et pour éviter le gaspillage énergétique. Pour que votre requête soit acceptée, votre installation doit répondre à un certain nombre de critères préalablement établis.

Si vous n’êtes pas éligible à l’obligation d’achat, le tarif subventionné ne vous sera pas accordé ; un tarif applicable sur une durée de vingt ans. Vous aurez toutefois la possibilité de valoriser votre surplus d’électricité et le vendre au prix du marché. Dans ce cas, le prix du kWh est nettement plus faible. Comptez quatre euros contre dix euros en obligation d’achat.

Bref, pour vendre le surplus de production, vous pouvez choisir parmi ces options :

  • Opter pour un contrat d’obligation d’achat avec EDF OA ;
  • Conclure pour un contrat avec un autre fournisseur ;
  • Vendre le surplus au prix du marché.

Rédigé par :  Christophe Bejach