Comment améliorer votre confort au quotidien ?

améliorer votre confort au quotidien

Lorsque l’hiver pointe son nez, nombreux sont les foyers qui se plaignent de la sensation constante de froid chez eux. Les occupants de la maisonnée ressentent des frissons, une sensation d’humidité en permanence. Et cela n’est pas très agréable, il faut se l’avouer. Ce désagrément thermique procure un inconfort au quotidien et affecte sur le bien-être de tout le monde. Fort heureusement, plusieurs solutions peuvent résoudre ces problèmes et vous rendre la vie plus plaisante et douce !

Remplacer sa chaudière

Le remplacement de chaudière est une option importante, notamment si celle-ci est vétuste ou en mauvais état. Les chaudières actuelles sont d'ailleurs nettement plus écologiques et disposent d’un rendement optimal par rapport aux anciennes chaudières. Il revient au propriétaire d’appareils vétustes de remplacer sa chaudière par des dispositifs plus performants et plus innovants. Les chaudières à granulés en sont de bons exemples. Pour le changement de chaudière dans les règles de l’art, faites un petit tour sur www.machaudieregratuite.fr.

Certes l’acquisition d’une chaudière à granulés demande un investissement assez conséquent. Mais ne vous découragez pas ! Aujourd’hui, vous pouvez accéder à un crédit d’impôt chaudière pour financer votre projet énergétique.

Sinon, vous pouvez également recourir à un chauffagiste pour entretenir régulièrement votre chaudière à granulés et la nettoyer avant de la remettre en route en automne. Ces gestes d’entretien vous permettront de renforcer son efficacité et vous assureront un intérieur confortable.

Petite astuce : pour le remplacement de votre vieil appareil, sur Ma Chaudière Gratuite, l’installation de chaudière à granule comme tout autre produit dans la même gamme est gratuite.

Réaliser des travaux d’isolation

Cette étape est tout aussi importante pour votre habitat, dans la mesure où c’est par les murs et la toiture que la chaleur s’échappe. Mauvaise isolation rime avec parois froides et sensation d’inconfort. Si ces dernières sont utilisées, l’isolant sera installé sous les pans inclinés du toit. Dans le cas contraire, l’isolant sera posé sur le plancher.

En outre, une mauvaise isolation produit des courants d’air, des frissonnements, etc. Les logements mal isolés se nomment « passoires thermiques ». Ceux-ci ont besoin de travaux d’isolation. Voici donc les étapes à respecter :

  • La toiture (30%) : vous devrez miser sur cet élément si vous souhaitez conserver plus de chaleur. Le toit est à lui seul, responsable d’une déperdition de près d’un tiers de chaleur dans une habitation.
  • Les murs (25%) : ils sont responsables d’un quart de la perte thermique.
  • Les fuites d’air (20%) : l’équivalent d’une perte dans une maison fait référence à une fenêtre grande ouverte en permanence. En général, ces fuites proviennent de la cheminée, des serrures, de la hotte, des gaines électriques …
  • Vitres (15%) : les vitrages arrivent en quatrième position au classement des postes de perte de chaleur.
  • Plancher et ponts thermiques (10%) : ce sont les surfaces de la maison qui affichent une variation de la résistance thermique, responsables du froid constant.

Quid de la prime pour supprimer les passoires thermiques ?

Si la réalisation de ces travaux sert à améliorer le confort thermique, il est important de savoir qu’ils représentent un coût non négligeable. Afin d’aider les foyers les plus modestes, plusieurs aides financières ont été émises par le gouvernement français. La plus récente est MaPrimeRenov, qui s’adresse aux ménages dont les revenus sont modestes à très modestes. Le montant de cette subvention varie selon le type de travaux à effectuer dans la maison.  

Dans cette optique, la formule « chaudière à un euro » a été développée en réponse à l’opération coup de chauffage. La chaudière à un euro répond aux besoins des petites bourses. Cette offre est destinée à plus de trois millions de foyers en France.

Comment choisir une serrure en applique : 4 conseils d’expert
Quels sont les différents types de sinistres couverts par l’assurance décennale pour les peintres ?

Plan du site