Comment apprendre la conjugaison arabe de manière efficace ?

Apprendre la conjugaison arabe de manière efficace

Comme la langue arabe est très différente de la nôtre tant dans sa phonétique que dans ses caractères à l’écrit, il est facile de penser que c’est une langue difficile. Alors, il n’est pas étonnant de juger que la conjugaison arabe à l’inaccompli sera un tout autre tour de manche. Toutefois, vous allez apprendre au fur à mesure de cet article que les idées reçues ne sont pas si fiables.

Oubliez les préjugés sur la langue

La conjugaison française étant l’une des plus compliquées au monde, il n’est pas rare que l’on tombe dans le piège de penser que ce sera le cas pour toutes les autres langues. En effet, avec le nombre des temps, les groupes des verbes et les autres subtilités de la langue française, on s’y perd très vite. En général, comme on prend toujours comme référence le français, il nous arrive facilement de penser que toutes les langues offrent les mêmes complexités. Toutefois, cela n’est pas le cas, et l’arabe est l’une des langues qui nous montrent à quel point on peut se tromper.

En effet, d’une part pour le français, on a déjà 7 temps simples, sans compter l’impératif et les formes composées. D’autre part, on a la conjugaison arabe au présent (l’inaccompli), au futur, au passé (l’accompli), et c’est tout ! Pour apprendre la conjugaison arabe, vous n’avez qu’à maîtriser 3 temps.

Les principes de la conjugaison

Pour commencer à maîtriser, la conjugaison arabe, il est important de bien comprendre certains points clé. Tout d’abord le principe des 3 temps de la conjugaison arabe. Le passé ou l’accompli représente une action qui s’est produite et terminée dans le passé, donc elle a cessé au présent. La conjugaison arabe au présent ou l’inaccompli concerne une action en cours ou qui est sur le point de commencer. Le futur touche toute action qui sera réalisée plus tard et donc qui ne se déroule pas encore au moment où l’on parle.

La conjugaison arabe au passé se base sur l’utilisation d’une particule qui sera placée avant le verbe, donc à sa droite comme la lecture se fait de droite à gauche. On dit alors que le verbe est en mode apocopé. Il en va de même pour la conjugaison arabe à l’inaccompli et au futur. L’ajout d’une particule de l’inaccompli pour le présent ou d’une particule de subjonctif pour le futur forme leurs expressions. Une fois cela mémorisé, vous aurez déjà maîtrisé une grande partie du système de conjugaison arabe.

Apprendre l’arabe plus facilement

Si vous apprenez l’arabe, il est important de prioriser certains aspects de la langue afin de l’assimiler plus facilement. Pour cela, vous devez commencer par vous familiariser avec la notion de racine. L’arabe est une langue sémitique, à l’instar de l’hébreu et du syriaque, et en tant que telle, elle utilise un système propre dans la formation de mot, qui est la notion de racine. Une racine, c’est un mot qui peut servir à la création d’autres mots seulement en ajoutant des lettres avant ou après celui-ci. Ainsi, « kataba » qui signifie ‘il a écrit’, peut prendre le sens d’écrivain, d’inscription, de livre, de bureau, etc. juste avec l’ajout d’une lettre. La maîtrise de la notion de racine diminuera considérablement vos efforts d’apprentissage.

Par ailleurs, comme dans l’apprentissage de toutes les langues, si vous voulez avancer rapidement, il faut commencer par les verbes. En plus de la nécessité de maîtriser la conjugaison arabe à l’inaccompli, à l’accompli et au futur, il est important d’enrichir son vocabulaire en terme de verbes. Ainsi, commencez par apprendre les verbes réguliers qui sont considérés comme les plus employés et essayer de les utiliser dans des phrases.

Rédigé par :  Christophe Bejach