Lancer sa carrière dans le domaine des systèmes d’information

systèmes d'information
À l'aube du 21ᵉ siècle, ne pas maitriser les technologies de l'information est devenu une véritable contrainte pour ceux qui sont à la recherche d'un emploi quel que soit leur domaine d'activité. Même les employés et cadres supérieurs avec de nombreuses années d'expérience derrière doivent se former aux outils informatiques les plus récents pour pouvoir s'adapter aux exigences de leur profession. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux systèmes s'information de manière spécifique et vous fournir quelques conseils utiles pour vous lancer dans ce secteur fort convoité.

Ne pas choisir un diplôme trop restreint

Ce fut un temps où le diplôme était un élément déterminant pour toute candidature à l'embauche. Les postulants s'empressaient de mettre en avant leur parcours d'apprentissage afin de convaincre les recruteurs qu'ils sont faits pour ce poste. Aujourd'hui, le chômage touchant tous les secteurs d'activité, le diplôme ne suffit plus. L'offre devenant moins importante que la demande, les ressources humaines accorent un intérêt plus accru aux compétences. Voilà pourquoi le premier conseil que nous pouvons vous donner, c'est de ne pas opter pour un diplôme spécifique qui va vous cloîtrer dans un domaine donné. Les technologies de l'information sont désormais présentes sur tous les fronts.

Si vous voulez ne pas devoir attendre qu'un poste s'ouvre ou se libère pour vous faire embaucher, il serait intéressant de choisir un diplôme flexible. Opter pour un diplôme en marketing est nettement plus bénéfique qu'un diplôme en marketing digital. Il est vrai que certaines entreprises sont à la recherche d'experts, mais si vous n'avez pas encore intégré le marché du travail, il serait préférable d'élargir vos horizons. Les profils polyvalents sont très convoités surtout si vous visez un poste managérial. Vous serez alors plus à même de mener des projets et de fournir aux équipes que vous dirigez les directives dont ils ont besoin pour atteindre les objectifs préalablement fixés.

Pour plus d'infos, rendez-vous sur www.europe1.fr.

Choisir une formation à forts débouchés

Les jeunes diplômés souhaitant réussir leur insertion professionnelle doivent se mettre sur la bonne voie depuis leurs années fac. Une simple inscription à une matière optionnelle peut leur ouvrir de nouvelles perspectives. Par exemple, les étudiants qui font des études médicales et qui choisissent les systèmes d'information comme option sont habilités pour occuper des postes techniques que les autres ne pourraient pas envisager. Certains pensent que les cours en ligne suffisent pour booster leur carrière et leur permettre d'accéder à un poste avec de grandes perspectives.

Il est vrai que ce type d'apprentissage peut fournir à ses adhérents les connaissances requises, mais ces acquis restent basiques et ne peuvent pas égaler les compétences opérationnelles enseignées dans un centre de formation. Il suffit donc de lire les « village de l'emploi avis » pour vous comprendre comment plus de 4520 étudiants ont pu, grâce à ce parcours d'apprentissage, trouver un emploi notamment dans les métiers de l'informatique puisque les filières proposées dans cet établissement convergent toutes vers les technologies de l'information qui sont devenues une part intégrante de tous les secteurs d'activité entrepreneuriaux.

Comprendre les techniques de recherche d'emploi

Discipline à part entière, la recherche d'emploi repose sur des règles bien définies. Ce n'est parce que vous vous sentez capable d'énumérer les diplômes à votre actif et les centres d'intérêt qui vous caractérisent que vous pouvez créer un CV conforme aux normes universelles. Pour augmenter vos chances de décrocher un emploi informatique qui correspond à vos compétences, vous devez être en mesure de respecter scrupuleusement des éléments formels et contextuels. La structure de votre CV doit alors mettre en avant votre sens l'organisation et permettre au recruteur de parcourir les différentes rubriques de ce document sans la moindre difficulté.

En ce qui concerne le contenu, il est important de ne pas placer toutes vos compétences en bloc en pensant que la quantité va impressionner les ressources humaines. Faux ! Au contraire, plus vous vous montez sélectif, plus le recruteur aura en vie de vous accorder un entretien. En ce qui concerne la lettre de motivation, vous devez lui accorder le soin pris pour le document précédent. Veillez alors à y faire figurer 3 parties distinctes en commençant par le paragraphe où vous mettez vos motivations à proprement parler en avant. Les 2 paragraphes suivants sont respectivement le « vous » et le « nous ». Ils doivent montrer d'une part, que vous connaissez parfaitement le fonctionnement et les projets de l'entreprise. D'autre part, les informations présentes dans le « nous » gagneraient à mettre en exergue les résultats de votre collaboration : un rapport gagnant-gagnant doit être mis en lumière !

Affiner ses compétences relationnelles et comportementales

Lorsqu'ils n'arrivent pas à décrocher le job de leur rêve, de nombreux jeunes diplômés s'imaginent que le problème se situe au niveau de leurs compétences techniques. Ils vont donc s'employer corps et âme à rassembler le maximum d'informations possibles pour être en mesure de maitriser les nouveaux logiciels et convaincre ainsi les entreprises qu'ils ont le profil requis pour le poste en question. Pourtant, très souvent, les ressources humaines rapportent des défaillances au niveau du comportement et de la personnalité des postulants. Ces éléments peuvent être repérés au moment de l'entretien d'embauche. Beaucoup de jeunes souhaitant occuper un poste à responsabilité n'ont pas réellement le charisme et les qualités humaines nécessaires.

Lors de ce face-à-face, ils revoient l'image d'une personne timide et renfermée : une personne incapable d'interagir avec un groupe, ce qui signifie qu'elle n'est, en aucun cas, en mesure de gérer et motiver une équipe. Ces profils doivent plutôt se tourner vers des formations axées sur la communication interpersonnelle. Ce n'est pas parce qu'ils sont issus de filières informatiques que leur faible personnalité ne va constituer un obstacle à leur carrière. Notez qu'il s'agit là de compétences qui peuvent s'acquérir au fil du temps et qui ouvrent les voies de fonctions en haut de la structure hiérarchique de l'entreprise.

Une formation et un contrat CDI pour les métiers de l'informatique

Au-delà des démarches personnelles que les postulants peuvent entreprendre pour trouver un travail à la hauteur de leurs espérances, il y a aussi le centre de formation professionnelle Village de l'emploi. Cet établissement garantit à ses adhérents une actualisation de leurs compétences, mais aussi un contrat CDI à la fin de leur parcours. En effet, le centre collabore avec des entrepreneurs qui ont fait leur preuve dans le monde du business et qui sont constamment en quête de nouveaux talents. Ces chefs d'entreprises financent la formation des adhérents et prennent même en charge quelques cours et ateliers.

Par la suite, ils ne commettent pas l'erreur de laisser ces candidats qu'ils ont eux-mêmes formés partir travailler dans d'autres entreprises et permettre à celles-ci de profiter de leurs compétences opérationnelles. Ils leur proposent alors un contrat CDI pour une durée de 3 ans. Cette convention contractuelle peut être renouvelée si l'employé le souhaite. En revanche, s'il désire vivre une nouvelle expérience, il aura rempli l'expérience professionnelle que les entreprises recherchent.


Le tour de cou personnalisé, un porte-parole indirect de votre marque pendant les évènements professionnels
Quels sont les risques couverts par l’assurance pour usine ?

Plan du site