Où souscrire une assurance temporaire auto ?

Assurance auto
Choisir un assureur, pour beaucoup de français, c'est comme traverser une rue lorsque l'on est non voyant: c'est risqué, sans filet et parfois dangereux. Les français ont une aversion pour la profession d'assureur parce qu'ils ont du mal à en comprendre les règles et les principes. Il faut rendre ses règles de noblesse à cette profession, qui est garante d'une certaine sécurité dans notre monde moderne. Sans assurance, un incendie ou une inondation ravagerait la vie de centaines de particuliers alors qu'ils sont aujourd'hui protégés, pour leur responsabilité civile et parfois pour les dommages humains découlant du sinistre. L'automobile rentre également dans ce fonctionnement puisque l'assurance auto est obligatoire. Il existe un dispositif moins connu qui est le contrat d'assurance temporaire, qui vise à assurer un véhicule pour un temps donné, pour faire face à une transition en terme d'assurance ou à une exposition particulière à un risque non couvert. Tout comme pour un contrat classique, il convient de bien se renseigner pour choisir le bon partenaire te la bonne formule. C'est à la fois le tarif, mais aussi les prestations proposées qu'il faut évaluer.

Un contrat temporaire : de quoi s'agit-il exactement?

L'assurance automobile est un point important concernant l'utilisation d'un véhicule: elle va protéger son utilisateur en cas de sinistre. beaucoup de choses sont en jeu: l'intégrité du véhicule évidemment, et le cout d'une voiture est élevé, mais aussi la responsabilité civile engageant le conducteur, et également les risques pour sa santé, puisqu'un accident peut avoir des conséquences graves. Enfin, et c'est une première contrainte évidente, l'assurance auto est un dispositif obligatoire en France: aucun véhicule n'est autorisé à rouler sur le réseau routier s'il n'est pas couvert par une assurance. Le pus souvent, ce sont des contrats à durée indéterminée qui sont signés, mais dans certaines circonstances, des contrats temporaires d'assurance sont une option utile à étudier: il s'agit de signer un contrat durant de quelques jours à trois mois maximum. En général, les prestations rendues sont assez minimales, le plus souvent une assurance au tiers, et non une assurance tous risques. cliquez ici pour plus d'infos. Des prestations complémentaires peuvent être prévues, mais elles sont à négocier avec attention, car leur tarif peut être assez élevé par rapport aux tarifs du marché. En effet, dans son modèle économique, l'assurer ne pourra pas compter sur le facteur temps, le contrat étant très court. Pour savoir si l'on doit signer pour des prestations complémentaires, tout va dépendre de l'utilisation qui sera faite du contrat temporaire.

Quels sont les différents cas de recours à un contrat temporaire?

Le contrat temporaire s'adapte à différents scénarios de la vie d'un automobiliste. Ce peut être tout d'abord utile pour un conducteur achetant son véhicule à l'étranger: dans ce cas, le véhicule acheté n'a pas encore son certificat d'immatriculation définitif en France. Aussi faut-il qu'il soit assuré temporairement avant son enregistrement, pour pouvoir circuler sur le trajet retour vers la France. Bien sûr, quelques jours de couverture suffisent. autre possibilité, lorsqu'un particulier possède un véhicule qui ne sert que quelques semaines en été, et qui passe le reste de son temps enfermé dans un garage. Dans ce cas, prévoir d'assurer le véhicule 12 mois par an est superflu. Il suffit de l'assurer temporairement les semaines où il est utilisé. Bien souvent, ce véhicule ne servira que pour de courts trajets, il sera donc suffisant de prévoir des prestations minimales, car l'exposition au risque est faible. Dans le cas d'un particulier prévoyant deux semaines de vacances à l'étranger dans un pays non couvert pas son contrat d'assurance, le recours au contrat temporaire est aussi pertinent: il pourra assurer son véhicule uniquement sur la période utile soit en pratiquant une extension de garanties avec son assureur actuel, soit en signant avec un nouvel assureur un contrat temporaire. Ce peut être l'occasion d'obtenir de meilleurs tarifs, voire des prestations complémentaires utiles dans les circonstances comme une assistance en cas de panne par exemple. Un autre assureur pourra certainement faire une négociation plus intéressante pour capter ce client et pouvoir le fidéliser si possible, grâce à un prix d'appel: faire jouer la concurrence est toujours à l'avantage de l'assuré.

Contrat temporaire et résiliation : le cas le plus courant

Un assureur peut décider de résilier son assuré en cas de problèmes d'impayé pour les primes d'assurance dues, ou lorsque un ou plusieurs lourds sinistres viennent impacter le compte de l'assuré: l'assureur peut alors faire le calcul de se dire qu'il ne parviendra jamais à rentabiliser le contrat, même si l'assuré, même si l'assuré n'avait pas d'autres sinistres responsables. S'il est perdant, l'assureur a intérêt à résilier pour se focaliser sur des dossiers qu'il peut rentabiliser. S'il est résilié, l'assuré doit trouver très rapidement une nouvelle solution d'assurance pour sa voiture puisqu'il n'est pas autorisé à l'utiliser si elle n'est pas assurée. En cas de contrôle, une absence de contrat d'assurance auto est passible d'une amende 3450 €. L'assurance auto temporaire est une bonne option dans ce cas, car cela laisse le temps à l'assuré de faire ses recherches, de comparer les offres avant de se déterminer, sans précipitation, pour le choix de son futur assureur. Il peut ainsi prendre un contrat temporaire de deux mois, par exemple, pour se laisser le temps de bien choisir. Mais il est préférable de bien se renseigner aussi pour la signature du contrat temporaire!

Contrat temporaire d'assurance auto: les clés pour bien choisir ?

La procédure pour signer un contrat temporaire est la même que pour un contrat classique: il s'agit de fournir à l'assureur son permis de conduire, car cela permet de valider l'âge du conducteur. Il doit être supérieur à 21 ans pour signer un contrat temporaire. Ensuite, il faut fournir le certificat d'immatriculation du véhicule ou carte grise, qui donnera les infos utiles sur la voiture. Enfin, il faut communiquer le relevé d'assurance, document historique de l'assuré qui relève tous les sinistres, le bonus malus du conducteur. Avec ces paramètres, l'assureur pourra éditer son offre et présenter un devis. Avec les sites internet consacrés au sujet, il est aujourd'hui très simple de faire des comparatifs entre plusieurs offres, sur les conditions tarifaires mais aussi sur les prestations, pour évaluer le meilleur rapport qualité prix. Des courtiers en ligne sont aussi disponibles pour faire la recherche et le comparatif pour vous. Ils ont l'avantage d'être gratuits, puisqu'ils sont rémunérés comme apporteurs d'affaire par l'assureur avec lequel vous signerez. c'est une option très intéressante à étudier, pour faire le meilleur choix.
Type de véhicule et usage : ce qui détermine le choix d’une assurance tous risques
Quels professionnels sont soumis à une obligation de RC décennale ?

Plan du site